Bruschetta à ma façon 

Pour une tête-à-tête avec soi même ou à partager à deux cette recette est idéal et rapide avec ces chaleurs. Voici cette recette à servir en entrée.

Ingrédients 

– 2 tranches de pain de seigle
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 1 gousse d’aïe
– 2 petites tomates green zébra
– 1 cuillère à café de sucre
– 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
– 2 tranches de jambon cru
– une pincé de sel et poivre

brusch2

1) Faites préchauffer le four à 200. Badigeonnez d’huile, avec un pinceau ou avec un spray, les tranches de pain.  Réservez les tranches.

2) Coupez les tomates en petit dés, ajoutez le sel, le sucre et le vinaigre. Laissez mariner quelques minutes.

3) Coupez les tranches de jambon en lamelles. Faites chauffer une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude faites revenir les lamelles de jambon jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Réservez sur du papier absorbant.

4) Enfournez les tranches de pain sur grille assez élevé dans le four, au bout de 3 minutes retournez-les et laissez les pendant quelques minutes encore. Jusqu’à ce qu’elles soient, elles aussi, croustillantes.

5) Dès la sortie du four, frottez les tranches de pain grillées avec l’aïe.  Mettez quelques cuillères de tomate puis quelques lamelles de jambon.

brusc1

Bon Apétit !

Gâteau allemand de belle-maman

Après des mois d’absence où mon four à un peu moins chauffer que d’habitude me voici de retour… C’est reparti pour un tour avec de nouvelles recettes et l’envie de partager à nouveau. Et pour ce retour, quoi de mieux qu’une recette qui nous vient tout droit de l’autre côté de la frontière. Voici ma version du Johannisbeertorte (gâteau aux groseilles) qui devient en cette saison un gâteau à l’abricot. Un grand merci à Belle-maman qui m’a donné sa recette et à mon cher et tendre qui l’a plus ou moins traduite.

gateau abricot

Ingrédients :

Pour la pâte du dessous

– 40g de beurre mou (pas fondu)
– 75g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 œuf
– 1 pincée de sel
– 1 jus de citron
– 200g de farine
– 1 cuillère à café de levure chimique
– 15 abricots (à peu près il faut pouvoir couvrir le fond de votre moule à gâteau)

Pour le dessus

– 6 blancs d’oeufs (Ne jetez pas les jaunes, faîte une crème anglaise)
– 200g de sucre semoule
– 100g de poudre d’amandes

1) Mélangez au batteur le beurre et les sucres. Incorporez en suite l’oeuf, puis le jus de citron. La première fois que j’ai réalisé ce gâteau le jus de citron à fait « coaguler » la préparation, mais pas de panique ce n’est pas grave il suffit de continuer la comme si de rien était.

2) Ajoutez petit à petit la farine mélangée avec la levure. La pâte va devenir assez épaisse et collante.

3) Préchauffez le four à 180°. Beurrez un moule à charnière (environ 26 cm). Étalez la pâte dans le fond du moule, Pour bien égalisez à la main. (Mouillez vos mains pour manipulez la pâte ça ne collera pas).

4) Recouvrez la pâte des abricots coupés en deux et dénoyautés.

photo 21

5) Préparez le dessus du gâteau. Montez les blancs d’œufs en neige, puis incorporez le sucre semoule petit à petit pour obtenir une meringue assez ferme.

6) Ajoutez la poudre d’amande à la meringue doucement au fouet. Versez la préparation sur les abricots et enfournez 80 minutes environ.

photo 31

7) Une fois sortie du four saupoudrez le gâteau de sucre glace.(étape facultative)

Roulé de dinde forestière

Après avoir laissé libre cours au goût sucré de ma chère et tendre me revoilà, un peu moins d’un an après mon premier article. Une recette inspirée du livre: Weber du Barbecue, édité par Weber, facile mais qui demande un peu de préparation. Normalement cette recette est faite pour aller direct sur un bon barbecue mais la neige ne le permettant pas, j’ai mis ce magnifique rôti au four.

Servi avec un bon gratin dauphinois !

                                     Servi avec un bon gratin dauphinois !

Ingrédients (pour 8 personnes):

-1 blanc de dinde (env. 1.5 kg)
-15-20 tranches de lard
-200g de champignons de paris
-1 oignon
-1 échalotte
– 1 oeuf
– 1 tranche de pain de mie
– 100ml de fond de veau
– 50ml de crème
– 20ml de vin blanc
– 3 C.S. de persil haché
– 1 C.c. de romarin haché
– 1 C.c. de thym frais
– sel et poivre
– 1 noisette de beurre

1) Coupez l’oignon en dés fins, les champignons en dés grossiers.

2) Faites revenir l’oignon dans un peu de beurre, puis ajoutez les champignons jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

3) Ajoutez le persil, le romarin et le thym, salez et poivrez.

4) Réservez une moitié des champignons que vous hachez finement.

5) Placez les champignons hachés dans un cul de poule. Ajoutez-y 1/4 du fond, 10ml de crème, le pain de mie et l’œuf et mélangez.

6) Coupez la dinde en portefeuille et aplatissez la à l’aide d’un marteau à viande.

7) Répartissez la farce à l’intérieur de la dinde et roulez la. Enroulez la dinde de lard et ficelez le tout (vous pouvez aussi vous aidez de curdents).

8) Enfournez à 190 degré, sur la grille du four, pendant environs une heure.

9) Pour la sauce, hachez l’échalotte et faites la revenir dans un peu de beurre. Déglacez au vin blanc, ajoutez le reste des champignons et le reste du fond de veau. Salez et poivrez la sauce avant d’ajouter le reste de crème.

C’est prêt !

À la sortie du four !

À la sortie du four !

Les ratés…

Nous ne sommes même pas un mois après le nouvel an que les bonnes résolutions ce sont déjà un peu perdues. Je n’ai pas eu le temps ces dernières semaines pour faire un nouvel article. Mais ce n’est pas faute d’avoir essayé. Mais pour un bon article il faut une bonne recette et une belle photo. Pas question de mettre une recette qui n’est pas au point ni de mettre une photo pas géniale ou un gâteau pas très esthétique, même si le goût y est. Beaucoup de raisons de planter un article même avec toute la bonne volonté du monde. Mais cuisiner c’est aussi ça, se planter, réajuster et recommencer, contrairement à ce que certains pensent.

Alors voilà ces dernières semaines tout ne s’est pas passé comme je l’aurais voulu, même si j’ai suivi à la lettre certaine recette. Donc pour cette fois j’ai décidé de montrer ces échecs qui permettent d’avancer.

En premier voici : Ma pas belle galette. Je n’allais pas passer à côté de cet incontournable qui a inondée les blogs il y a cela 2-3 semaines. Malgré son aspect tourte, oui oui ça ressemble à une tourte aux champignons, c’est bien une galette à la frangipane qui m’a pris une journée de pâtisserie.

pasbellegalette

Mes victoires : La pâte feuilletée !!! J’ai réalisé pour la première fois ma propre pâte feuilletée et preuve en est qu’elle a bien feuilletée. Ma frangipane était vraiment bonne.

Mes points négatifs : L’aspect tourte, ma pâte à bien feuilleté mais je ne l’avais pas piquée donc elle a gonflé. J’ai retourné mes bords alors qu’il aurait suffit de les coller à l’eau. Bref elle est pas belle mais elle était bonne.

En second : Une tarte à l’orange. Pour elle aussi, il y a eu plusieurs heures de travail, en particulier pour lever les filets de 8 oranges.

tarteàlorange

Les plus : mon fond de tarte fait maison que j’ai réussi parfaitement à froncer, bonne épaisseur, bref une vrai réussite. La tarte était bonne.

Les points négatifs : La crème à l’orange dont j’ai suivi à la lettre la recette. La crème était liquide et avait plus l’aspect d’un sabayon. Et lors du transport elle s’est complètement liquéfiée, transformant la tarte en une vrai catastrophe.

Les points positifs de ces recettes c’est aussi l’utilisation de mon cadeau de Noël, une tente photo, surprise de mon homme. Voilà un aperçu. tentephotoProchain article Choux au chocolat crémeux cerise.

Je suis Charlie…

Aujourd’hui pas de pâtisserie, pas de bons petits plats mais juste de l’indignation et un goût amère. Je n’ai jamais compris la violence et ne comprendrait jamais. Ce qui s’est passé à Charlie Hebdo est abominable. C’est notre liberté qu’expression qui est atteinte au nom de divers idéalisme ou un certain fanatisme. Mais la problématique ne date pas d’hier, Voltaire en parlait déjà il y a plusieurs siècles (comme quoi j’ai retenu quelque chose de mes cours de philo d’il y a 8 ans…)

« Il y a des fanatiques de sang-froid: ce sont les juges qui condamnent à la mort ceux qui n’ont d’autre crime que de ne pas penser comme eux; et ces juges-là sont d’autant plus coupables, d’autant plus dignes de l’exécration du genre humain […] » Voltaire, Dictionnaire philosophique portatif, 1764.
Il y aurait des milliers de lignes à écrire, mais la seule chose que je veux finalement dire c’est que notre liberté d’expression et notre pouvoir et mérite d’être défendue.
Je suis Charlie...

Je suis Charlie…

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie

La nouvelle année à Annecy

Les fêtes sont terminés, les décorations ont retrouvé les cartons et une nouvelle année a commencé avec de nouvelles résolutions.

Mais avant de parler de 2015, petit bilan de l’année écoulée. L’année 2014 est plus que positif : un travail que j’adore, une formation validée, et la création de ce blog. Pour terminer cette année un dîner en tête à tête avec mon chéri dans un super restaurant sur Annecy : La Ciboulette.

Le restaurant appartient au Chef George Paccard et sa femme. Il a ouvert ses portes en 1986 et a été récompensé d’une étoile en 2007. Nous avons découvert le restaurant un peu par hasard en cherchant à la dernière minute un endroit où passer notre nouvel an. Nous avons eu de la chance d’avoir une table.

Le repas était plus que délicieux. Des plats plus succulents les uns que les autres. Le tout servi dans un merveilleux cadre. Voici le repas en quelques images.

St Jaques shizo et citron caviar...

St Jaques shizo et citron caviar…

IMG_2611 IMG_2607

dessert chocolat

Le repas s’est terminé pour les douze coups de minuit, et par le vœux des autres clients présents. L’occasion de discuter et d’échanger quelques bonnes adresses de la région. Et c’est parti pour une nouvelle année pleine de bonnes résolutions.

Quoi qu’il en soit pour vous je vous souhaite une excellente année !

Petits biscuits de Noël pomme-cannelle.

Plus que 6 jours avant Noël ! Ça approche à grand pas et je n’ai toujours pas fini de faire mes cadeaux, je dirais même que j’ai à peine commencé. Mais faut dire que l’année dernière j’étais (honte à moi) dans les magasins le 24 décembre pour finir mes cadeaux. Mais cette année si je n’ai pas fini au moins j’aurais des biscuits pour les invités, ou pas si mon chéri les finis avant. Bref voici une idée sympa à réaliser avec des enfants ou des grands.

Ingrédients :

Pour les biscuits

– 250g de beurre pommade
– 110g de sucre glace
– 2 sachets de sucre vanillé
– 1 pincée de sel
– 1 blanc d’oeuf
– 350g de farine

Pour la confiture

– 4 petites pommes
– 200g de sucre pour confiture
– 1 c.à.c. de cannelle

sablé2

Commencez par faire votre pâte à biscuits

1) Ajoutez au beurre pommade, les sucres et la pincée de sel. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance homogène.

2) Dans un bol, battez légèrement le blanc d’oeuf pour qu’il soit mousseux. Mélangez le à la préparation.

3) Ajoutez la farine petit à petit jusqu’à ce que les ingrédients soient bien amalgamés. Vous pouvez finir à la main.

4) Réservez au frais pendant 30 minutes.

Pendant ce temps là vous pouvez préparer votre confiture, où aller l’acheter. La marche à suivre est un peu plus bas.

5) Préchauffez le four à 180°C.

6) Une fois bien froide, étalez la pâte sur 2mm d’épaisseur. Un conseil, prenez un morceau par morceau, car une fois étalée la pâte se réchauffe et impossible de prendre les biscuits pour les mettre sur la plaque de cuisson alors n’hésitez pas à remettre la pâte au frais avant d’emporte-piècer les biscuits . Enfournez les biscuits pour 5-6 minutes.

7) Pour la confiture, coupez les pommes en petits morceaux dans une casserole et ajoutez le sucre. Laissez cuire pendant une trentaine de minutes, en retirant régulièrement l’écume. Ajoutez la cannelle puis mixez pour obtenir une consistance homogène.

8) Laissez tiédir la confiture. Lorsqu’elle est tiède mais encore assez liquide, versez la dans une poche à douille et coupez le bout (un tout petit trou). Mettez une petite couche sur les biscuits et assemblez-les. Et voilà !

sablées

Et voilà de petits biscuits à offrir ou déguster.

Si vous n’avez pas le temps de faire la confiture, ou si vous souhaitez changer le goût, vous pouvez utiliser une confiture déjà préparée qu’il faut faire réchauffer pour qu’elle soit un peu plus liquide.

Bonne dégustation.