Gâteau allemand de belle-maman

Après des mois d’absence où mon four à un peu moins chauffer que d’habitude me voici de retour… C’est reparti pour un tour avec de nouvelles recettes et l’envie de partager à nouveau. Et pour ce retour, quoi de mieux qu’une recette qui nous vient tout droit de l’autre côté de la frontière. Voici ma version du Johannisbeertorte (gâteau aux groseilles) qui devient en cette saison un gâteau à l’abricot. Un grand merci à Belle-maman qui m’a donné sa recette et à mon cher et tendre qui l’a plus ou moins traduite.

gateau abricot

Ingrédients :

Pour la pâte du dessous

– 40g de beurre mou (pas fondu)
– 75g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 œuf
– 1 pincée de sel
– 1 jus de citron
– 200g de farine
– 1 cuillère à café de levure chimique
– 15 abricots (à peu près il faut pouvoir couvrir le fond de votre moule à gâteau)

Pour le dessus

– 6 blancs d’oeufs (Ne jetez pas les jaunes, faîte une crème anglaise)
– 200g de sucre semoule
– 100g de poudre d’amandes

1) Mélangez au batteur le beurre et les sucres. Incorporez en suite l’oeuf, puis le jus de citron. La première fois que j’ai réalisé ce gâteau le jus de citron à fait « coaguler » la préparation, mais pas de panique ce n’est pas grave il suffit de continuer la comme si de rien était.

2) Ajoutez petit à petit la farine mélangée avec la levure. La pâte va devenir assez épaisse et collante.

3) Préchauffez le four à 180°. Beurrez un moule à charnière (environ 26 cm). Étalez la pâte dans le fond du moule, Pour bien égalisez à la main. (Mouillez vos mains pour manipulez la pâte ça ne collera pas).

4) Recouvrez la pâte des abricots coupés en deux et dénoyautés.

photo 21

5) Préparez le dessus du gâteau. Montez les blancs d’œufs en neige, puis incorporez le sucre semoule petit à petit pour obtenir une meringue assez ferme.

6) Ajoutez la poudre d’amande à la meringue doucement au fouet. Versez la préparation sur les abricots et enfournez 80 minutes environ.

photo 31

7) Une fois sortie du four saupoudrez le gâteau de sucre glace.(étape facultative)

Publicités

Les ratés…

Nous ne sommes même pas un mois après le nouvel an que les bonnes résolutions ce sont déjà un peu perdues. Je n’ai pas eu le temps ces dernières semaines pour faire un nouvel article. Mais ce n’est pas faute d’avoir essayé. Mais pour un bon article il faut une bonne recette et une belle photo. Pas question de mettre une recette qui n’est pas au point ni de mettre une photo pas géniale ou un gâteau pas très esthétique, même si le goût y est. Beaucoup de raisons de planter un article même avec toute la bonne volonté du monde. Mais cuisiner c’est aussi ça, se planter, réajuster et recommencer, contrairement à ce que certains pensent.

Alors voilà ces dernières semaines tout ne s’est pas passé comme je l’aurais voulu, même si j’ai suivi à la lettre certaine recette. Donc pour cette fois j’ai décidé de montrer ces échecs qui permettent d’avancer.

En premier voici : Ma pas belle galette. Je n’allais pas passer à côté de cet incontournable qui a inondée les blogs il y a cela 2-3 semaines. Malgré son aspect tourte, oui oui ça ressemble à une tourte aux champignons, c’est bien une galette à la frangipane qui m’a pris une journée de pâtisserie.

pasbellegalette

Mes victoires : La pâte feuilletée !!! J’ai réalisé pour la première fois ma propre pâte feuilletée et preuve en est qu’elle a bien feuilletée. Ma frangipane était vraiment bonne.

Mes points négatifs : L’aspect tourte, ma pâte à bien feuilleté mais je ne l’avais pas piquée donc elle a gonflé. J’ai retourné mes bords alors qu’il aurait suffit de les coller à l’eau. Bref elle est pas belle mais elle était bonne.

En second : Une tarte à l’orange. Pour elle aussi, il y a eu plusieurs heures de travail, en particulier pour lever les filets de 8 oranges.

tarteàlorange

Les plus : mon fond de tarte fait maison que j’ai réussi parfaitement à froncer, bonne épaisseur, bref une vrai réussite. La tarte était bonne.

Les points négatifs : La crème à l’orange dont j’ai suivi à la lettre la recette. La crème était liquide et avait plus l’aspect d’un sabayon. Et lors du transport elle s’est complètement liquéfiée, transformant la tarte en une vrai catastrophe.

Les points positifs de ces recettes c’est aussi l’utilisation de mon cadeau de Noël, une tente photo, surprise de mon homme. Voilà un aperçu. tentephotoProchain article Choux au chocolat crémeux cerise.

Petits biscuits de Noël pomme-cannelle.

Plus que 6 jours avant Noël ! Ça approche à grand pas et je n’ai toujours pas fini de faire mes cadeaux, je dirais même que j’ai à peine commencé. Mais faut dire que l’année dernière j’étais (honte à moi) dans les magasins le 24 décembre pour finir mes cadeaux. Mais cette année si je n’ai pas fini au moins j’aurais des biscuits pour les invités, ou pas si mon chéri les finis avant. Bref voici une idée sympa à réaliser avec des enfants ou des grands.

Ingrédients :

Pour les biscuits

– 250g de beurre pommade
– 110g de sucre glace
– 2 sachets de sucre vanillé
– 1 pincée de sel
– 1 blanc d’oeuf
– 350g de farine

Pour la confiture

– 4 petites pommes
– 200g de sucre pour confiture
– 1 c.à.c. de cannelle

sablé2

Commencez par faire votre pâte à biscuits

1) Ajoutez au beurre pommade, les sucres et la pincée de sel. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance homogène.

2) Dans un bol, battez légèrement le blanc d’oeuf pour qu’il soit mousseux. Mélangez le à la préparation.

3) Ajoutez la farine petit à petit jusqu’à ce que les ingrédients soient bien amalgamés. Vous pouvez finir à la main.

4) Réservez au frais pendant 30 minutes.

Pendant ce temps là vous pouvez préparer votre confiture, où aller l’acheter. La marche à suivre est un peu plus bas.

5) Préchauffez le four à 180°C.

6) Une fois bien froide, étalez la pâte sur 2mm d’épaisseur. Un conseil, prenez un morceau par morceau, car une fois étalée la pâte se réchauffe et impossible de prendre les biscuits pour les mettre sur la plaque de cuisson alors n’hésitez pas à remettre la pâte au frais avant d’emporte-piècer les biscuits . Enfournez les biscuits pour 5-6 minutes.

7) Pour la confiture, coupez les pommes en petits morceaux dans une casserole et ajoutez le sucre. Laissez cuire pendant une trentaine de minutes, en retirant régulièrement l’écume. Ajoutez la cannelle puis mixez pour obtenir une consistance homogène.

8) Laissez tiédir la confiture. Lorsqu’elle est tiède mais encore assez liquide, versez la dans une poche à douille et coupez le bout (un tout petit trou). Mettez une petite couche sur les biscuits et assemblez-les. Et voilà !

sablées

Et voilà de petits biscuits à offrir ou déguster.

Si vous n’avez pas le temps de faire la confiture, ou si vous souhaitez changer le goût, vous pouvez utiliser une confiture déjà préparée qu’il faut faire réchauffer pour qu’elle soit un peu plus liquide.

Bonne dégustation.

Pomme au four express pour goûter

Je ne sais pas pour vous, mais chez moi le froid a fait son grand retour. Comme le dit la devise de la famille Stark : « Winter is coming ». Et personnellement lorsqu’il fait froid j’ai envie d’un bon petit goûter chaud. Un peu de caramel beurre salée qu’il me restait de la glace au nougat, une pomme et le tour est joué.

Pour vous et vous-même, bon d’accord vous pouvez partager…

Ingrédients :

– 1 pomme
– 2 cuillères de caramel beurre salé (recette ici)

C'est bon mais c'est chaud !

1) Préchauffez le four à 180°C. Coupez le haut de la pomme et retirez le trognon avec un vide-pomme. Mettez la pomme dans un plat allant au four, et recouvrez du caramel. Le chapeau sur la pomme et au four pour 30 minutes.

Et voilà. Petit dessert ou goûter express de cette fin d’automne.

Glace au nougat de Montélimart

Malgré les béquilles, je ne pouvais pas manquer notre traditionnel tour au salon du vins et de la gastronomie de Gex. J’adore pouvoir rencontrer les différents artisans et découvrir de nouveau produit. C’est toujours un joli moment d’échange autour d’un produit. Et aujourd’hui à l’honneur le nougat ! Un sacré duo père-fils pour faire découvrir le nougat traditionnel. Une dégustation de toutes sortes de nougats, chocolats, cranberries… Mais mon préféré est le nougat traditionnel tendre. Vous trouverez l’histoire de cet artisan spécialiste du nougat : ici ! (Et on peut même commander en ligne !)

Je suis donc repartie avec un gros morceau de nougat bien tendre et après discussion avec M. Contaux, une idée pour faire une crème glacée.

J’ai utilisé une recette d’un super site de glace et sorbet ici, que j’ai légèrement modifié. La base de cette crème glacée est une crème anglaise sans vanille.

Ingrédients (pour 3/4 L)

Pour la crème glacée

– 170g de nougat
– 300ml de lait
– 200ml de crème entière liquide
– 4 jaunes d’œufs
– 10g de sucre

Pour le décor

– 150g de sucre semoule
– Une poignée de noisettes

Attention : La glace nécessite un temps de repos.

1) Dans une casserole, mélangez le lait, la crème et le nougat sur feu doux. Attention le mélange ne doit pas bouillir !

2) Dans un bol, faites blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre.

3) Lorsque le nougat est fondu, incorporez une partie du lait sur les œufs blanchis, puis mélangez.

4) Reversez le tout dans la casserole sur feu moyen et mélangez avec le fouet, jusqu’à ce que le mélange ait l’aspect d’une crème anglaise. On dit qu’il doit nappé la cuillère. (Si vous avez un thermomètre, la crème est parfait lorsque le mélange est à 84°C).

5) Retirez du feu et réservez au frais pendant 2-3heures.

crème qui "nappe" la cuillère

crème qui « nappe » la cuillère

Pour transformez la glace il existe plusieurs façons, tout dépend du matériel que vous avez à la maison.
Si vous avez une machine à glace, mettez là à turbiner pendant 50 minutes à 1 heures.
Si vous n’en n’avez pas, mettez votre préparation au congélateur et mélangez toutes les heures avec une fourchette.
Pour faire un cube, mettez la glace encore molle dans un cadre carré, et réservez au froid.

Préparez la déco !

1) Allumez le four à 170°C, et enfournez les noisettes durant 10-15 minutes.

2) Lorsque les noisettes sont légèrement colorées, retirez-les du four et mettez les dans un chiffon. Refermez-le et secouez. La peau des noisettes doit se retirer toute seule.

3) Préparez un caramel à sec. Versez la moitié du sucre dans une petite casserole, sur feu moyen. Lorsque le sucre commence à fondre, baissez l’intensité du feu. Ajoutez le reste du sucre et mélangez avec une cuillère en bois jusqu’à obtention d’une jolie couleur caramel.

4) Retirez du feu et attendez quelques minutes. Pendant ce temps là plantez des cure-dents dans les noisettes sans peau. Trempez les dans le caramel en étirant. Si ça ne fait pas de point c’est que le caramel est trop chaud, attendez encore un peu. Une fois caramélisés plantez les noisettes dans un bloc de polyester la tête en bas, ou demandez à votre amoureux/se de les tenir (c’est ce que j’ai fait et ça fonctionne bien !).

5) Pour les petits points de sauce au caramel, dans l’assiette vous pouvez utiliser le reste du caramel que vous réchauffez sur feu doux et à laquelle vous ajoutez de la crème liquide entière (environ 100ml) et un petit morceau (environ 20g) de beurre demi-sel en mélangeant au fouet.

Pour servir la glace comme sur la photo, faites les points de caramel dans l’assiette et mettez votre glace au centre, une petite noisette et servez !

La découpe du nougat, tout un art...

Retour de La Réunion

Après 3 mois d’absence de publication me voilà de retour. Et quoi de mieux de commencer cette reprise en présentant mes vacances et la découverte de cette magnifique île: La Réunion. Nous sommes partis durant 2 semaines. Deux semaines remplies de découvertes culinaires, culturelles et des paysages à couper le souffle.

tirée de Google Map

extrait de Google Map

Cette île se situe dans l’Océan Indien au large de Madagascar. Elle a l’avantage de faire partie des départements français, ce qui donne l’avantage de pouvoir savourer fruits frais sur les marchés, manger dans des restaurants sans se poser de question. L’île est un véritable brassage culturel et donc culinaire. On y retrouve la culture créole, tamoule, métropolitaine…

Le retour dans le froid a été difficile et les valises pleines de souvenirs. D’ailleurs les valises ne sont pas les seules à avoir pris du poids durant ces deux semaines. Voici une petite liste de ce qu’il faut avoir goûté absolument : cari de poisson, cari camaron*, rougail zourite**, rougail saucisses, canard à la vanille, bouchons et samossas… J’ai du oublié quelques plats en route.

Nous avons aussi eu l’occasion de goûter des viandes plutôt inhabituelle comme le kangourou et le crocodile, pas très locale mais très dépaysant.

Tour d'horizon culinaire

Nous avons aussi cultiver notre esprit en visitant la coopérative de vanille de l’île et découvrant la culture de cette plante et nous avons fait travailler notre foie lors de la visite de l’usine de rhum… D’autres articles en perspective…

Cookies aux céréales

Entre deux naissances nous avons le temps d’échanger quand même quelques recettes. En voici une qu’une étudiante m’a donné. C’était la première fois que je me lançais dans la confection de biscuits et pour un début c’est pas trop mal. La recette de base utilise des flocons d’avoine que j’ai remplacé par du muesli chocolat blancs et fruits rouges.

 

Ingrédients :

– 250g de flocons d’avoine (ou muesli)
– 300g de farine
– 150g de sucre blanc
– 150g de sucre roux
– 1 sachet de sucre vanillé
– 225g de beurre
– 1 sachet de levure
– 2 œufs
– 2 poignées de pépites de chocolat
– 1 pincée de sel

cookies

1) Préchauffé le four

2) Mélangez les flocons d’avoine dans un saladier avec la farine et les sucres et la pointe de sel.

3) Ajoutez la levure, les œufs, le beurre en morceaux, et les pépites de chocolat.

4) Avec vos mains (ou celles expertes de vos bou’d’chou) malaxez, jusqu’à obtenir une pâte homogène.

5) Sur une plaque couverte d’une feuille de papier cuisson, faites des petits tas de la taille d’une bonne cuillère à café, assez espacés. Enfournez pour 10 minutes.

Astuces :

Vous pouvez rajoutez des Cranberry. Pour ma part j’ai utilisé un muesli fruits-rouges chocolat blanc. Un vrai délice.