Bruschetta à ma façon 

Pour une tête-à-tête avec soi même ou à partager à deux cette recette est idéal et rapide avec ces chaleurs. Voici cette recette à servir en entrée.

Ingrédients 

– 2 tranches de pain de seigle
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 1 gousse d’aïe
– 2 petites tomates green zébra
– 1 cuillère à café de sucre
– 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
– 2 tranches de jambon cru
– une pincé de sel et poivre

brusch2

1) Faites préchauffer le four à 200. Badigeonnez d’huile, avec un pinceau ou avec un spray, les tranches de pain.  Réservez les tranches.

2) Coupez les tomates en petit dés, ajoutez le sel, le sucre et le vinaigre. Laissez mariner quelques minutes.

3) Coupez les tranches de jambon en lamelles. Faites chauffer une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude faites revenir les lamelles de jambon jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Réservez sur du papier absorbant.

4) Enfournez les tranches de pain sur grille assez élevé dans le four, au bout de 3 minutes retournez-les et laissez les pendant quelques minutes encore. Jusqu’à ce qu’elles soient, elles aussi, croustillantes.

5) Dès la sortie du four, frottez les tranches de pain grillées avec l’aïe.  Mettez quelques cuillères de tomate puis quelques lamelles de jambon.

brusc1

Bon Apétit !

Je suis Charlie…

Aujourd’hui pas de pâtisserie, pas de bons petits plats mais juste de l’indignation et un goût amère. Je n’ai jamais compris la violence et ne comprendrait jamais. Ce qui s’est passé à Charlie Hebdo est abominable. C’est notre liberté qu’expression qui est atteinte au nom de divers idéalisme ou un certain fanatisme. Mais la problématique ne date pas d’hier, Voltaire en parlait déjà il y a plusieurs siècles (comme quoi j’ai retenu quelque chose de mes cours de philo d’il y a 8 ans…)

« Il y a des fanatiques de sang-froid: ce sont les juges qui condamnent à la mort ceux qui n’ont d’autre crime que de ne pas penser comme eux; et ces juges-là sont d’autant plus coupables, d’autant plus dignes de l’exécration du genre humain […] » Voltaire, Dictionnaire philosophique portatif, 1764.
Il y aurait des milliers de lignes à écrire, mais la seule chose que je veux finalement dire c’est que notre liberté d’expression et notre pouvoir et mérite d’être défendue.
Je suis Charlie...

Je suis Charlie…

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie

Un nouveau robot dans la cuisine, besoin d’aide !

Lors de notre dernier week-end en cuisine en amoureux, Joha a eu l’excellente idée de faire des quenelles de brochet maison. Quelle bonne idée mais mon robot multifonction Kenwood (blender-mixer ….) a commencé à ralentir et une forte odeur de brûler s’en est dégagée, accompagnée d’une discrète fumée.

Bon niveau robot de cuisine, j’ai déjà le traditionnel robot pâtissier artisan de Kitchenaid. Alors c’est tout naturellement que je me tourne vers cette marque pour remplacer le Kenwood. Apparemment le blender de Kitchenaid permettrait de mixer aussi bien des produits solides que liquides. C’est un peu ce que je reprochais au blender Kenwood qui ne fonctionnait qu’avec des produits semi-liquides ou mou avec pas mal de liquide.

J’ai aussi entendu parler de magimix. Bon après il me reste mes petites mains. Mais pour mixer pas évident.

Et vous qu’avez-vous dans votre cuisine ? Quels sont vos conseils ?

 

euh

Le début…

Il faut un début à tout et le voici. Après avoir réfléchis plusieurs mois nous avons enfin trouvé un nom. Nous, c’est Lui et Moi, deux gourmands complémentaires. Si Lui maîtrise parfaitement les assaisonnements et les bases de la cuisine salée, pour ma part je commence à bien apprivoiser la pâtisserie et ses dérives.  Ne vous avisez pas de lui demander de faire un gâteau, nos amis s’en souviennent encore et moi aussi. Avant même de se rencontrer, j’avais fais connaissance avec son gâteau aux fraises qui aurait pu être utilisé dans la démolition… Cependant il ferait les yeux fermés toutes sortes de viandes et de poissons, sans parler de ses pâtes fraîches qui font mon bonheur.

Quant à Elle, les proportions et le grammage sont ses commandements. La pâtisserie n’a que peu de secrets pour elle, ses préparations et appareils s’avèrent être aussi délicieux qu’efficaces. Elle n’est toutefois pas dénuée de talents en cuisine. Lors de notre rencontre, elle avait préparé le rougail, tandis que j’amenais mes macarons (réussis, un peu très verts, mais réussis).

Nous souhaitons, à travers ce blog, partager nos recettes et nos découvertes culinaires, nos coups de cœur, cette liste n’est bien-sûr pas exhaustive…

Alors Bienvenue chez nous.

Tiph (et Joha)