La nouvelle année à Annecy

Les fêtes sont terminés, les décorations ont retrouvé les cartons et une nouvelle année a commencé avec de nouvelles résolutions.

Mais avant de parler de 2015, petit bilan de l’année écoulée. L’année 2014 est plus que positif : un travail que j’adore, une formation validée, et la création de ce blog. Pour terminer cette année un dîner en tête à tête avec mon chéri dans un super restaurant sur Annecy : La Ciboulette.

Le restaurant appartient au Chef George Paccard et sa femme. Il a ouvert ses portes en 1986 et a été récompensé d’une étoile en 2007. Nous avons découvert le restaurant un peu par hasard en cherchant à la dernière minute un endroit où passer notre nouvel an. Nous avons eu de la chance d’avoir une table.

Le repas était plus que délicieux. Des plats plus succulents les uns que les autres. Le tout servi dans un merveilleux cadre. Voici le repas en quelques images.

St Jaques shizo et citron caviar...

St Jaques shizo et citron caviar…

IMG_2611 IMG_2607

dessert chocolat

Le repas s’est terminé pour les douze coups de minuit, et par le vœux des autres clients présents. L’occasion de discuter et d’échanger quelques bonnes adresses de la région. Et c’est parti pour une nouvelle année pleine de bonnes résolutions.

Quoi qu’il en soit pour vous je vous souhaite une excellente année !

Publicités

Glace au nougat de Montélimart

Malgré les béquilles, je ne pouvais pas manquer notre traditionnel tour au salon du vins et de la gastronomie de Gex. J’adore pouvoir rencontrer les différents artisans et découvrir de nouveau produit. C’est toujours un joli moment d’échange autour d’un produit. Et aujourd’hui à l’honneur le nougat ! Un sacré duo père-fils pour faire découvrir le nougat traditionnel. Une dégustation de toutes sortes de nougats, chocolats, cranberries… Mais mon préféré est le nougat traditionnel tendre. Vous trouverez l’histoire de cet artisan spécialiste du nougat : ici ! (Et on peut même commander en ligne !)

Je suis donc repartie avec un gros morceau de nougat bien tendre et après discussion avec M. Contaux, une idée pour faire une crème glacée.

J’ai utilisé une recette d’un super site de glace et sorbet ici, que j’ai légèrement modifié. La base de cette crème glacée est une crème anglaise sans vanille.

Ingrédients (pour 3/4 L)

Pour la crème glacée

– 170g de nougat
– 300ml de lait
– 200ml de crème entière liquide
– 4 jaunes d’œufs
– 10g de sucre

Pour le décor

– 150g de sucre semoule
– Une poignée de noisettes

Attention : La glace nécessite un temps de repos.

1) Dans une casserole, mélangez le lait, la crème et le nougat sur feu doux. Attention le mélange ne doit pas bouillir !

2) Dans un bol, faites blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre.

3) Lorsque le nougat est fondu, incorporez une partie du lait sur les œufs blanchis, puis mélangez.

4) Reversez le tout dans la casserole sur feu moyen et mélangez avec le fouet, jusqu’à ce que le mélange ait l’aspect d’une crème anglaise. On dit qu’il doit nappé la cuillère. (Si vous avez un thermomètre, la crème est parfait lorsque le mélange est à 84°C).

5) Retirez du feu et réservez au frais pendant 2-3heures.

crème qui "nappe" la cuillère

crème qui « nappe » la cuillère

Pour transformez la glace il existe plusieurs façons, tout dépend du matériel que vous avez à la maison.
Si vous avez une machine à glace, mettez là à turbiner pendant 50 minutes à 1 heures.
Si vous n’en n’avez pas, mettez votre préparation au congélateur et mélangez toutes les heures avec une fourchette.
Pour faire un cube, mettez la glace encore molle dans un cadre carré, et réservez au froid.

Préparez la déco !

1) Allumez le four à 170°C, et enfournez les noisettes durant 10-15 minutes.

2) Lorsque les noisettes sont légèrement colorées, retirez-les du four et mettez les dans un chiffon. Refermez-le et secouez. La peau des noisettes doit se retirer toute seule.

3) Préparez un caramel à sec. Versez la moitié du sucre dans une petite casserole, sur feu moyen. Lorsque le sucre commence à fondre, baissez l’intensité du feu. Ajoutez le reste du sucre et mélangez avec une cuillère en bois jusqu’à obtention d’une jolie couleur caramel.

4) Retirez du feu et attendez quelques minutes. Pendant ce temps là plantez des cure-dents dans les noisettes sans peau. Trempez les dans le caramel en étirant. Si ça ne fait pas de point c’est que le caramel est trop chaud, attendez encore un peu. Une fois caramélisés plantez les noisettes dans un bloc de polyester la tête en bas, ou demandez à votre amoureux/se de les tenir (c’est ce que j’ai fait et ça fonctionne bien !).

5) Pour les petits points de sauce au caramel, dans l’assiette vous pouvez utiliser le reste du caramel que vous réchauffez sur feu doux et à laquelle vous ajoutez de la crème liquide entière (environ 100ml) et un petit morceau (environ 20g) de beurre demi-sel en mélangeant au fouet.

Pour servir la glace comme sur la photo, faites les points de caramel dans l’assiette et mettez votre glace au centre, une petite noisette et servez !

La découpe du nougat, tout un art...

Retour de La Réunion

Après 3 mois d’absence de publication me voilà de retour. Et quoi de mieux de commencer cette reprise en présentant mes vacances et la découverte de cette magnifique île: La Réunion. Nous sommes partis durant 2 semaines. Deux semaines remplies de découvertes culinaires, culturelles et des paysages à couper le souffle.

tirée de Google Map

extrait de Google Map

Cette île se situe dans l’Océan Indien au large de Madagascar. Elle a l’avantage de faire partie des départements français, ce qui donne l’avantage de pouvoir savourer fruits frais sur les marchés, manger dans des restaurants sans se poser de question. L’île est un véritable brassage culturel et donc culinaire. On y retrouve la culture créole, tamoule, métropolitaine…

Le retour dans le froid a été difficile et les valises pleines de souvenirs. D’ailleurs les valises ne sont pas les seules à avoir pris du poids durant ces deux semaines. Voici une petite liste de ce qu’il faut avoir goûté absolument : cari de poisson, cari camaron*, rougail zourite**, rougail saucisses, canard à la vanille, bouchons et samossas… J’ai du oublié quelques plats en route.

Nous avons aussi eu l’occasion de goûter des viandes plutôt inhabituelle comme le kangourou et le crocodile, pas très locale mais très dépaysant.

Tour d'horizon culinaire

Nous avons aussi cultiver notre esprit en visitant la coopérative de vanille de l’île et découvrant la culture de cette plante et nous avons fait travailler notre foie lors de la visite de l’usine de rhum… D’autres articles en perspective…

La maison de Charly ( Paris )

Nous sommes deux épicuriens. Lors d’un petit week-end en amoureux à Paris, nous sommes tombés par hasard sur ce restaurant qui nous fait encore saliver.

Pas besoin de prendre l’avion pour traverser la Méditerranée, vous êtes transportés directement au Maroc en passant les portes. Les décors sont magiques, digne d’un conte des 1001 nuits. L’hospitalité et la générosité sont les maîtres mots du propriétaire. Son Objectif  : nous faire voyager.

C'est par ici - cliquez !

C’est par ici – cliquez !

Pour un voyage digne de ce nom, rien ne vaut le menu principal (moins de 35€) qui vous fait découvrir l’ensemble des entrées à la carte et vous laisse le choix entre des tajines succulentes ou des traditionnels couscous. Je n’ai jamais pu garder assez de place pour un dessert mais nous avons terminé cette magnifique soirée par l’incontournable thé à la menthe servi de façon traditionnelle.

Ce restaurant est vraiment l’un de mes coups de cœur de la Capital. Et c’est avec plaisir que je le recommande. Il représente une délicieuse oasis aux mille et une saveurs d’orient.