Retour de La Réunion

Après 3 mois d’absence de publication me voilà de retour. Et quoi de mieux de commencer cette reprise en présentant mes vacances et la découverte de cette magnifique île: La Réunion. Nous sommes partis durant 2 semaines. Deux semaines remplies de découvertes culinaires, culturelles et des paysages à couper le souffle.

tirée de Google Map

extrait de Google Map

Cette île se situe dans l’Océan Indien au large de Madagascar. Elle a l’avantage de faire partie des départements français, ce qui donne l’avantage de pouvoir savourer fruits frais sur les marchés, manger dans des restaurants sans se poser de question. L’île est un véritable brassage culturel et donc culinaire. On y retrouve la culture créole, tamoule, métropolitaine…

Le retour dans le froid a été difficile et les valises pleines de souvenirs. D’ailleurs les valises ne sont pas les seules à avoir pris du poids durant ces deux semaines. Voici une petite liste de ce qu’il faut avoir goûté absolument : cari de poisson, cari camaron*, rougail zourite**, rougail saucisses, canard à la vanille, bouchons et samossas… J’ai du oublié quelques plats en route.

Nous avons aussi eu l’occasion de goûter des viandes plutôt inhabituelle comme le kangourou et le crocodile, pas très locale mais très dépaysant.

Tour d'horizon culinaire

Nous avons aussi cultiver notre esprit en visitant la coopérative de vanille de l’île et découvrant la culture de cette plante et nous avons fait travailler notre foie lors de la visite de l’usine de rhum… D’autres articles en perspective…

Cake vanille et fève de tonka

J’ai beaucoup entendu parler des fèves de tonka, sans jamais avoir vraiment goûté et donc encore moins testé cette épice. C’est avec grand plaisir que j’en ai découvert chez mon marchant d’épice préféré. Un petit paquet de 50g et c’est parti ! Mais parti pour quoi ? Ne savant pas trop comment l’utiliser, ni comment la doser j’ai improvisé un cake. Résultat concluant qui a encore régalé collègues et amis.

Ingrédients :

– 250 g de sucre
– 270g de farine
– 1 sachet de levure chimique
– 1 cuillère à café de pâte de vanille ( ou du sucre vanillé )
– 240g de yaourt nature
– 3 œufs
– 70g de beurre
– fève de tonka

caketonka

1) Préchauffez le four à 200 et beurrez un grand moule à cake

2) Mélangez les ingrédients solides puis ajouter le yaourt et les œufs.

3) Une fois que le mélange est bien homogène, râpez un peu de fève de tonka. Elle s’utilise un peu comme de la noix de muscade.

4) Ajoutez le beurre fondu et mélangez bien quelques minutes. La pâte doit blanchir un peu puis d’épaissir.

5) Enfournez pour 45 minutes. Des que le cake devient coloré couvrez le d’une feuille de papier aluminium, (chez moi au bout de 10 minutes). Vérifier la cuisson à l’aide d’un pic.

6) Démoulez et servez tiède ou froid.

caketonka1

Et vous comment utilisez-vous la fève de tonka ?

Guimauves à la vanille…

Un peu de gourmandise ne fait pas de mal… Voici un de mes péchés mignons, la guimauve. Je ne suis pas très bonbons mais la guimauve j’adore. J’ai découvert qu’on pouvait la faire à plein de parfum et je ne manquerais pas de tester de nouveaux parfums.

Cette recette, provient de « ma bible » de la pâtisserie : « Pâtisserie » de Christophe Felder. J’ai utilisé sa recette de guimauve à la fleur d’oranger que j’ai accommodé à ma sauce.

Ingrédients :

– 22g de gélatine
– 10cl d’eau
– 440g de sucre semoule
– 45g de glucose
– 2 blancs d’œufs
– 2 cuillères à café de vanille liquide (j’ai utilisé de la pâte de vanille)
– 100g de sucre glace
-100g de fécule de pomme de terre

guimauve2

 

1) Faîtes ramollir la gélatine dans de l’eau bien froide.

2) Dans une casserole, faîtes cuire à feu doux l’eau, le sucre semoule et le glucose jusqu’à 130°C.

3) Pendant ce temps, montez les blancs en neige.

4) Une fois le sirop réalisé, ajoutez la vanille et la gélatine essorée.

5) Incorporez doucement le sirop aux blancs d’œufs tout en continuant de fouetter. Continuez de battre jusqu’à obtenir un mélange assez épais (ça peut prendre quelques minutes).

6) Mélangez le sucre glace et la fécule. Saupoudrez une feuille de papier sulfurisé de ce mélange et versez-y la guimauve. Recouvrez d’une feuille de papier sulfurisé et étalez au rouleau pour obtenir une pâte de 2cm (environ) d’épaisseur. Si la guimauve est trop liquide, vous pouvez la mettre dans un cadre de dressage.

7) Après 2 heures de refroidissement, coupez la guimauve en petit cube et roulez-les dans le mélange fécule/sucre glace.

Vous pouvez les conserver au frais ou au congélateur plusieurs semaines.

Astuce : Pour travailler le glucose, utilisez vos doigts que vous trempez dans un verre d’eau froide.